Conclusions et explications

Le Grizzly :

Le scialet du Grizly constitue un maillon important pour la compréhension du secteur des Narces. En effet il existe peut-être une relation Grizzly/Résurgences des Gorges du Méaudret. Il y a apparemment un niveau noyé à 950m d'altitude, correspondant au siphon -436 du Grizzly et à celui des Aréniers, des Gours ou de la résurgence de l'Ours. Il reste maintenant à le prouver grâce à des colorations ou, mieux encore, une traversée ! ! !  

Le Gay Bunny :
Ce trou est connu maintenant depuis 10 ans. Sa découverte a permis d'entreprendre une campagne de recherche et d'étude sur le secteur des Narces. On peut voir que les réseaux,, qui se développent en majeure partie dans le sénonien, sont limités par des siphons. Ils ne sont pourtant pas au niveau de base sénonien rencontré dans le Grizzly. Il semble donc que les eaux sont collectées vers la Goule Noire. Une partie du réseau (Wolfgang) se situe dans l'Urgonien, grâce au franchissement d'une faille. Il nous reste donc une chance de descendre plus bas vers le collecteur. Nous allons bientôt reprendre les explorations.
 
Envernibard :

L'ADC et le GSM creuse le fond depuis deux ans dans l'espoir de passer le terminus de cette cavité. Elle est sûrement un affluent du Gay Bunny ou tout au moins de cette partie du plateau. 
 
Le Peljonc :

Le scialet du peljonc se développe dans le sénonien mais se situe dans le fond de la vallée, il descend bas en altitude, sa position lui donne toute les chances de rencontrer le collecteur, cependant la petitesse du réseau et les siphons l'empêche de traverser cette couche…  

L'Espoir : 

Le scialet de l'espoir se développe tout d'abord dans le sénonien jusqu'à ce qu'une faille lui permette de passer la lumachelle et de tomber dans l'urgonien. Le siphon de -485 se situe au niveau du collecteur de la goule noir… des colorations ont permis de prouver cette relation… Toutefois il n'éxiste pas encore d'accès direct à ce collecteur…  

Roche Chalve :

Cette cavité est resté un mystère longtemps à cause de sa faible profondeur car l'entrée est à une  altitude très élevée pour Méaudre. Il semble que ce complexe de galerie est une tête de réseau bien développé mais limité à l'Est par une importante faille. Celle-ci bloc l'aval en siphon. La découverte du trou du Cœur a résolu complètement ce problème.  

Le trou du Cœur:

Cette nouvelle cavité (à partir de -50), apporte beaucoup de solutions aux problèmes de Roche Chalve.  La suite de la rivière a été découvert à -170, niveau du siphon 1 de Roche chalve.  Normalement, la suite aurai due se poursuivre sur la lumachelle pour ressortir 535m plus bas au niveau des Jarrands. Toutefois la cavité se développe dans l'urgonien à partir de -250 ce qui lui donne toutes les chances pour résurger à Goule Noire. Pourtant, la coloration est sortie à la source du pont des Olivets, au niveau de la lumachelle…
Le potentiel n'est toujours pas atteint car le niveau de la résurgence est 75m plus bas que le siphon...
Nous pouvons voir un phénomène rare d'après les scientifiques, ce sont deux collecteurs qui se croisent… (voir schéma)  

Données pour la Planimétrie :

Roche Chalve 
: PV, ASV, GSM, ADC.
Envernibard : ADC, GSM.
Gay Bunny : ADC, GSM.
Grizzly et Cœur : ADC Espoir : CNM (merci à Donald pour les données)
Peljonc : ADC