Explorations Trou du Coeur

Dimanche 12 novembre 2000   
Equipe : Alain et Julien CAULLIREAU 
Objectif : Désob est nouvelle visualisation de la cavité.   

Nous entrons vers 14h30 dans le trou et descendons jusqu'au passage ensablé. Le ressaut de 5m est descendu à l'aide de notre corde de désob coincée derrière un bloc ! ! ! Nous passons les étroitures dont on ne se rappelait plus et arrivons au boyau.
Il est 14h45 quand nous commençons à creuser avec la pelle et le bac en place. Un râteau en allu se trouvait avec le bac avant le boyau.
Nous creusons péniblement pendant deux heures et débouchons derrière.
L'Amont Aval est tel que nous l'avions découvert il y a 10 ans mais un nouveau râteau et une pelle prouve un passage plus récent d'une équipe de spéleos. Après nous baissons le seuil pour éviter que cela ne se rebouche et regardons la suite.
C'est une rivière temporaire dans une conduite forcée partiellement obstruée par le remplissage de blocs liés par de l'argile. Il y a 3m au moins mais pas très durs à  gratter.
Nous ressortons à 18h30. A revoir rapidement ! ! !
TPST : 4heures

Dimanche 19 novembre 2000   
Equipe : Antoine, Alain et Julien CAULLIREAU 
Objectif : Désob   
           
Il fait un temps moyen, le courant d'air est alternatif et aspirant ou soufflant. Nous rejoignons la salle et commençons à déblayer la suite.
Nous arrivons dans le virage et, après nous continuons un bon front de taille.
Au bout d'une heure nous avons bien avancé, j'effectue une pointe et entend de l'écho. Il faut revenir pour une séance ou peut-être 2.
Nous baissons ensuite le seuil du premier passage remblayé et nous ressortons à 17h, sous une pluie battante qui a fait fondre la neige.
TPST : 6 heures.   

Samedi 9 décembre 2000   
Equipe : Serge et Anaïs CAILLAULT, Mélanie ?, Alain et Julien CAULLIREAU.
Objectif : Désob

L'entrée dans le trou se fait un peu tard car l'expédition est organisée le matin. Nous arrivons vers 11h et entrons à 11h 30.
Nous rejoignons la désob et commençons à gratter.
Nous effectuons quelques 70 bacs jusqu'à 17h, tandis que les filles agrandissent le boyau de sable intermédiaire. Nous ressortons un peu cassé mais surtout les filles.
Il pleut dehors ce qui explique peut-être le courant d'air alternatif du fond. TPST : 6 heures   

Dimanche 17 décembre 2000   
Equipe : Nicolas DELATY, Barnabé FOURGOUS, Alain et Julien CAULLIREAU
Objectif : Désob.   
           
Nous entrons à 10h30.
Nous rejoignons la désob et plantons un spit pour mettre une poulie.
Nous installons le rouleau d'angle et commençons à sortir des bacs (le fameux moulin à prière de la galerie des tibétains !). Nous creusons pendant 6 heures avant d'atteindre le banc de gravier qui se relève vers l'élargissement et l'écho. Arrivés à la flaque d'eau, un actif commence à se verser dans notre front de taille, transformant le tout en argile liquide. Nous pataugeons dans la boue.
J'essaie alors de passer l'étroiture après avoir agrandit le passage à bout de bras. Il me faut revenir en arrière car le bassin ne passe pas. Le second essaie est le bon et je parviens à me hisser derrière. Après avoir élargi, Alain et Nicolas me rejoignent. Nous partons dans un méandre, conduite forcée qui débouche sur un ressaut après 20m.
Je descends en désescalade et arrive sur un second ressaut qui tombe dans une petite salle. Il semble que cela s'agrandit. Nous revenons en arrière, récupérons la corde et équipons les ressauts. Nous descendons à l'ancienne et arrivons dans cet élargissement. La galerie fait 2 à 3 m de large. La suite est un enchaînement de ressauts qui continus dans une galerie de 4m de large.
Je descend encore à l'ancienne mais Nicolas et Alain restent en haut pour pouvoir me hisser. Je parviens au bas de ces deux ressauts, des branches d'arbre de 10 cm de diamètre et 3m de long sont coincées à 2.5m de haut et le méandre est très large. Je continue dans ce méandre de 1m par 5m qui n'est pas très pentus, je vois arriver un virage et c'est le vide ! ! ! Je n'ose même pas crier ! Je retarde cet instant qui va me donner une joie immense. C'EST ENORME ! ! ! Un gros puits ! ! ! Je reviens en arrière pour trouver difficilement quelques pierre, en effet le méandre est tellement lisse… Je jette : 1…2…Boummmm. P30 ! ! ! ! Mes cris arrivent jusqu'au deux autres qui m'attendaient. Nous remontons dans la joie mais vraiment cassés par la désob.
C'est le Trou du troisième millénaire ! TPST : 10h   

Samedi 23 décembre 2000   
Equipe : Barnabé FOURGOUS, Nicolas DELATY, Alain, Florent et Julien CAULLIREAU
Objectif : Topo, Barrage, Equipement, Première…             

Aujourd'hui nous avons un timing très serré car nous devons ressortir à 18h pour un concert. Nous partons donc plus tôt et rentrons à 9h30 dans le trou.
Deux équipes se forment et je reste derrière avec Barnabé pour faire la Topo.
Alain équipe le premier ressaut en tapant deux nouveaux spits et repart en avant pour aider Nicolas et Florent à aménager la désob.
Quand nous les rejoignons, ils ont creusé pour laisser filer l'eau à l'aval de la bassine et commencé à préparer le terrain pour le barrage. Florent a construit des murs pour que l'eau ne rebouche pas la galerie avec les déblais. Nous passons la bouillasse et continuons le relevé vers la suite ; Nous équipons également en même temps.
Les deux premiers ressauts sont équipés et Alain et Nicolas nous rejoignent car ils ont fini le barrage.
Barnabé descend mais le premier spit de tête de puits s'arrache ! Ils n'avait pas très bien sonné sur la fin mais à ce point là …. Nous en remettons un deuxième et continuons. Rapidement les deux suivant sont équipés et nous arrivons en haut du grand puits… Nicolas dit 20 m mais je persiste avec 30… Il équipe hors crue au bout du méandre, au plafond et descend. Il descend et n'en fini plus, il est tout petit et touche enfin le fond. C'est énorme ! ! 10m de diamètre parfaitement circulaire ! ! !  Nous descendons à notre tour et arrivons sur cette plate-forme bien lisse en haut d'un nouveau puits. Nous continuons en face dans le méandre fossile car la suite est très arrosée en bas. Nous passons au dessus de deux ressaut qui nous amène dans un méandre de 4m de large avec le P17 en surcreusement sous nos pieds.
Alain équipe et nous repérons une grand faille qui fait au moins 25m dans la suite du méandre fossile. Il faut voir si c'est la même chose. Nous descendons le P17 et arrivons dans un méandre de 1m de large qui continu à l'aval. Nous ne rejoignons pas la faille repéré plus haut… Nous trouvons un rivière en RG qui se jette dans le méandre et rend très actif cette partie de la cavité. Rapidement nous arrivons en haut d'un P20 que nous équipons mais ne pouvons descendre. Manque de corde. En  bas il y a une vasque… Mais la suite repart. Nous avons retrouvé l'aval du P31. Nous mangeons un morceau, repérons l'affluent sur 100 m et remontons. Sortie à 18h du trou, juste pour l'horaire. TPST : 8h30   

Vendredi 5 janvier 2001   
Equipe : Nicolas DELATY, Alain, Sylvain et Julien CAULLIREAU
Objectif : Descendre plus bas et continuer la Topo
           
Nous partons plus tôt ce matin car la route et fermée par le foyer et le temps est incertain ce soir.
Nous entrons à 9h30 après 30mn de marche.
Nous rejoignons le haut du P17 où nous installons la main courante et changeons la corde.
Après nous descendons jusqu'au P20 et équipons la MC et le puits avec une corde de 26m.Je descends le premier et prend pieds au fond, je traverse la vasque et rejoins l'autre rive.Un méandre, de bonne taille, continu vers l'aval. J'appelle donc les autres : Ca continu ! ! !.Après avoir décider de faire la topo au retour, nous nous engageons dans la suite. Un nouvel affluent arrive sur la droite et nous descendons plusieurs ressaut. C'est maintenant un gros puits remontant RG qui apporte encore un actif.La suite se développe dans une faille et Sylvain passe le premier. C'est à ce moment là que c'est la déception ! ! ! Notre rivière se jette dans une autre beaucoup plus importante qui vient d'en face et se perd dans un siphon aval en rive droite. Nous pensons tout de suite à Roche Chalve .... Il est très petit et cela nous sape le moral…Nous essayons de remonter l'amont mais il c'est un lac trop profond et nous ne parvenons pas à faire de l'oppo.Le moral à zéro nous entamons la topo tandis que Nicolas et Sylvain essayent de rejoindre les plafonds et de trouver un shunt. Trois minutes plus tard nous entendons : Venez vite ! ! ! J'entends la rivière, j'ai trouvé le shunt ! ! !Nous accourons donc vers Sylvain et montons en oppo au niveau du puits remontant. Dans la paroi de droite de la faille qui vient de la rivière, nous apercevons une conduite forcée fossile concrétionnée et remplie de cristaux que nous serons obligés d'écraser pour passer.Nous avançons dans ce joyau de la nature et descendons vers une salle où arrive un actif.
L'aval est un méandre de 1m de large et 3m de haut qui descend et se jette dans un ressaut. Nous voyons la rivière qui sort d'un siphon et part à l'aval. En bas du ressaut nous faisons quelques mètres et c'est la surprise :Un canyon ! L'eau se jette dans des puits de toute beauté en toboggans et ressauts magnifiques.Nous devons équiper. Le premier puits fait 9m. Ensuite un peu de méandre (1.5/10m) nous emmène au second puits de 17m où l'eau tombe en toboggan.Puis une succession de ressaut de 3 à 4m nous emmène à un nouveau puits de 10m ; En bas nous traversons une marmite et arrivons en haut d'un dernier puits de 10m et rejoignons un niveau plus horizontal.Nous doutons un peu car des niveaux de sable et de mise en charge sont présents. Nous redoutons le siphon.

(Suite des explorations...)