Géologie Trou du Coeur

Le trou du Cœur entre dans le sénonien, il se développe dans cette couche jusqu' à -170. Il en traverse les différentes compositions, beaucoup de silex au départ puis une couche plus compacte et enfin plus marneuse.
C'est là qu'il butte sur la Lumachelle et descend dans le pendage jusqu'à -220 où une faille permet le passage dans l'Urgonien.
Il se développe dans la couche supérieur jusqu'à -361 où il rencontre la couche de marne à orbitolines et ce jusqu'à -396.
La suite semble remonter dans la couche supérieur, mais la présence de roche très blanche et très compacte, différente de celle d'avant, nous fait douter. La couche de marne est peut-être traversée, nous serions alors dans la couche inférieur ?Nous shuntons pas moins de 3 siphons dans le parcours mais le dernier de -460 nous arrête.
Les niveaux de mise en charge sont beaucoup plus important même si nous n'avons pas atteint le niveau de base ( qui serait à -535 si on considère la résurgence du pont des olivets comme celle du trou). Il semble s'y diriger de toute façon.